INFO

Biographie

Les activités de MaRc* tournent autour de trois axes :

  • Interprétation : il est comédien et chanteur pour divers projets.

  • Création : Auteur, compositeur, il poursuit son travail d’écriture et de composition musicale.

  • Administration, il collabore de près avec la compagnie Yumé Arts, le Théâtre de la Houle et Les Moires Boréales

 

Après un Baccalauréat littéraire option théâtre, années au cours desquelles MaRc* a suivi les formations, master class et stages auprès de Philippe Avron, Akel Akian, Cyril Grosse ou encore le théâtre d’art de Moscou, il fonde sa propre compagnie Equinoxe. En parallèle, il intègre les classes de chant et d’Art Lyrique du Conservatoire de musique d’Avignon, où il suit les enseignements de Marion Sylvestre qui révèle chez lui une voix de Ténor lyrique. Il se forme aussi au sein de l'Université Paris III Censier aux métiers de la production théâtrale. Il continue à suivre régulièrement des cours : de chant auprès de divers professeurs (Hélène Ferrand, Samuel Crowther, Jean-François Lombard) , de théâtre au cours de stages (Shakespeare et le jeu masqué avec Ned Grujic et Rafael Bianciotto, le mouvement de l’acteur –Stage Feldenkreis- avec Benjamin Cotelle).

En tant qu’interprète, il participe au projet européen Voices of Europe, chœur éphémère, dans lequel il travaille avec quelques grands chefs de chœurs européens dont Michel Capperon, Denis Menier ou Pier Paolo Scattolin.

Puis, MaRc* collabore à diverses productions. Menant de front une double carrière de chanteur et de comédien, il incarne divers rôles dans des opéras au sein de compagnies lyriques et dans des productions théâtrales. Son interprétation de Philippe Ternavatz dans Le théâtre Ambulant Chopalovitch marquera les esprits en 2005 à Avignon, et il se démarque lors de son interprétation de Simon dans Le Traitement de Martin Crimp. Mais c’est avec des rôles comme Bouzin dans Un Fil à la patte de Feydeau, Pierrot dans Arlequin, Empereur dans la Lune d'Anne Mauduit de Fatouville ou Piquillo dans La Perichole d’Offenbach que le caractère énergique de MaRc* se révèle. Il a travaillé entre autres avec Charlotte Nessi, Jasmine Soori, Namiko Gahier, Bertrand Beillot, Günther Leschnik… Aujourd’hui, il collabore aux projets Chanter puis se taire  de Chantal Desrues, Le Naufragé de la terre de Laurie Dyèvre entre autres. Il interprète Valère dans sa pièce "Le Souvenir des Camélias".

A la création, MaRc* écrit, compose et met en scène. Suite à la mise en scène du texte de Marc Delaruelle La tête dans les nuages, il écrit ses propres pièces. A travers ses écrits il révèle tout un univers où se mêlent à la fois poésie et cruauté du monde, une alternance entre échappées lyrico-poétiques et violences modernes.

Il poursuit son travail d’écriture dans lequel il développe les thèmes qui lui sont chers à travers pièces de théâtre, chansons, recueils ou nouvelles poétiques. Après l’écriture de la pièce Le souvenirs des Camélias, il rédige un projet  pour quelques amis comédiens, Les enfants sont partis. Il se lance en 2013 dans un projet de plus large envergure, un cycle d’écriture intitulé Passions et Ascèses.

En parallèle, il écrit et compose des chansons de musique actuelle, notamment le Mirna Zalboui Project, avec l'actrice et chanteuse Irina Zaoui.

A la mise en scène, MaRc* révèle un univers teinté de poésie et d'onirisme. Son goût le porte vers des textes traitant de la solitude, de la folie et de l'absence. Dans le cadre de son projet Voix Humaines, il confronte deux monologues de la solitude issus d’univers éloignés, dans une mise en scène pluridisciplinaire - opéra, théâtre, danse. Il met aussi en scène son texte Le souvenir des Camélias, qui sera le premier projet de sa compagnie "Les Moires Boréales".

En administration, MaRc* a pu collaborer avec diverses structures publiques ou privées (Opéra National de Paris, Zéfiro Théâtre, Musée du Quai Branly, l’Entretien des Muses). Il collabore aujourd’hui de près avec la Compagnie chorégraphique dirigée par Namiko Gahier, Yumé Arts pour laquelle il est administrateur; ainsi qu'avec le Théâtre de la Houle dirigée par Chantal Desrues compagnie pour laquelle il est conseiller administratif et de communication. Il crée en 2015 sa propre compagnie : Les Moires Boréales.